Citizen Can

Français

Article Informations Entreprise : Donner du sens

Fondée en 2007 avec l’ambition de conjuguer conseil en matière de gestion des flux financiers et citoyenneté, la société CITIZEN CAN s’emploie à accompagner les organisations dans l’optimisation de leur « culture cash » au travers d’une approche globale et de valeurs humaines extrêmement fortes. Quelles sont concrètement les prestations proposées ? Pourquoi avoir pris le parti d’allier finance et citoyenneté ? Et quels sont les enjeux de ce marché ? Florent Neveu, Christine Neveu et Denis Soumoudronga (ses fondateurs) et Pedro Jimenez (ancien Trésorier Groupe de Schneider Electric) nous disent tout.


« Nous sommes une entreprise spécialisée dans le domaine de la finance. Nous intervenons en qualité de conseil sur la gestion de trésorerie et l'organisation des flux financiers. Cela fait bientôt dix années que nous œuvrons dans cette optique pour le compte de grands groupes et de banques internationales. Nous sommes aujourd'hui reconnus pour notre expertise et notre singularité. Mais ce qui caractérise avant tout notre démarche, c'est bien notre posture citoyenne. Laquelle vise à être utile à soi pour être utile aux autres et donc à la société en général. Notre ambition tient au fait de valoriser l'Homme au sein des entreprises (puisqu'il en est la richesse essentielle) et de donner du sens à notre action ».

D'emblée, Florent Neveu donne le ton. Si pour quantité d'individus les notions de « finance », de « cash management », de « trésorerie » s'accordent rarement avec des valeurs ayant trait à « l'Humain », au « respect de l'Homme » et à la « responsabilité », pour CITIZEN CAN, il n'en est rien. C'est même tout l'inverse. « Nous sommes, par défaut, tous citoyens », estime Florent Neveu. « Selon nous, la citoyenneté repose avant tout sur la notion d'utilité. Il s'agit d'un filtre qui sous-tend nos actions et qui n'est pas neutre dans le sens où nous promouvons une certaine façon de voir les choses au travers de notre action et donc de notre métier. Nous passons 70 % de notre temps éveillé à travailler, alors autant y mettre du sens. C'est d'autant plus vrai dans le domaine de la finance où, pour gagner en réactivité et en efficacité, il est important de comprendre ce que l'on fait et de savoir comment nous interagissons avec le monde ».

Partant de ce constat, Florent Neveu et ses équipes (20 consultants à ce jour) ont pris le parti de proposer aux directions financières et trésoreries des grandes et moyennes entreprises d'une part, aux directions des moyens de paiements et du cash management des banques internationales d'autre part, différents services pour leur permettre d'optimiser l'organisation et la gestion de leurs flux financiers.  L'idée ? Il s'agit de porter un nouveau regard sur nos métiers et d'accompagner en conséquence les organisations dans la conduite du changement et la gestion de leurs projets de déploiement. Pour y parvenir, les consultants de CITIZEN CAN s'attachent à optimiser la fonction financière, à adapter les SI financiers des entreprises et à analyser l'impact de la stratégie déployée sur l'organisation.


Cash ou pas cash ?


Ce qui fait aujourd'hui la force de ce spécialiste de la gestion de la trésorerie et des flux, c'est bien son nouveau concept déployé auprès des entreprises dès la fin de l'année 2015. Un concept répondant au nom de « Banquier d'Entreprise®, l'essence de la Culture Cash » développé par Pedro Jimenez dont la finalité consiste à rendre la culture cash naturelle au sein d'un groupe en clarifiant et en valorisant le rôle des trésoriers. « Nous vivons aujourd'hui une période ou coexistent l'abondance et la rareté. L'argent n'a jamais été aussi bon marché, pourtant son accès demeure parfois problématique pour quantité d'acteurs. Depuis presque  dix ans déjà, ce nouveau paysage financier s'est imposé à bon nombre d'entreprises. Plus que jamais, l'acte de bonne gestion revient à tirer le meilleur parti de son propre cash afin de financer sa croissance et de rationaliser ses financements. À ces enjeux traditionnels, s'ajoute désormais celui de la sécurisation des flux financiers et plus particulièrement des paiements », confie Pedro Jimenez. Et de préciser : « Mais le cash a beau, à présent, être reconnu comme un élément stratégique de la direction financière, il n'en demeure pas moins que la culture cash reste encore largement sous-estimée compte tenu des véritables enjeux des organisations. Celle-ci s'avère, en effet, portée par une notion clé : la trésorerie. Or, cette notion est nécessaire mais pas suffisante. Elle doit gagner en sens. Au sein d'un groupe coexistent plusieurs types de trésoriers : les trésoriers locaux rattachés aux filiales et le trésorier groupe investi, lui, de prérogatives globales. Mais qui fait quoi ? Cette confusion peut être source de conflits. D'où la nécessité d'éclaircir tout cela et de permettre aux entreprises d'adopter un vocabulaire adéquat aboutissant à une clarification des rôles et des responsabilités de chaque acteur de la chaîne du cash ».

Au vu des évolutions du monde bancaire et de la finance, le trésorier groupe n'est plus un simple consommateur de services bancaires mais adopte et transpose pleinement les métiers de la banque (cash management, paiements) à son organisation. Un projet d'envergure porté au travers d'une offre de services s'adressant à la verticalité du métier. Cette mission consiste à agir, en amont, sur l'organisation et les politiques, et en aval, sur les S.I et les processus de trésorerie. Quant à l'approche développée par CITIZEN CAN – qu'il s'agisse de son offre de gestion des flux financiers ou de l'offre Banquier d'Entreprise® - celle-ci s'articule autour de trois compétences : méthodologique (préparer, piloter, progresser), de service (repositionner, fédérer et apporter la cohérence) et d'expertise (le concept de Banquier d'Entreprise® s'inscrivant dans un marché de niche : celui de la trésorerie). Ainsi, à l'heure où la culture cash et l'optimisation des flux financiers constituent des enjeux majeurs pour les entreprises, Florent Neveu et ses équipes apportent, à travers ce concept, une approche globale et novatrice à cet écosystème. Une vision innovante qui révèle à tous les acteurs de l'entreprise les enjeux de la trésorerie et qui rend, ainsi, la culture cash naturelle. Une première dans ce secteur.

article_informations_entreprise_655

> Christine Neveu, Denis Soumoudronga, Florent Neveu et Pedro Jimenez

Article paru dans le magazine trimestriel Informations Entreprise N°160, Avril-Mai-Juin 2016, page 40.

 

 

^ Haut de page