Citizen Can

Français

Enquête Citizen Can : Vers l’arrêt du fax de confirmation d’ordre d’exécution ?

« Pour le renforcement de la sécurité du protocole EBICS, le CFONB recommande de ne plus accepter de fax de confirmation d’ordre d’exécution au-delà du 31 décembre 2016 ».

Pour connaitre l'impact de cette recommandation auprès des principales banques du marché Français, Citizen Can a, grâce à votre aide, réalisé une enquête lors des journées AFTE, sur un échantillon de 10 banques, dont 6 étrangères et 4 françaises.

 1-solutionsproposees

Les principales solutions à favoriser sont donc la signature jointe avec EBICS TS ainsi que la signature disjointe avec EBICS T qui repose sur un service internet sécurisé.

2-augmentationtarifaire

50% des banques françaises souhaitent rester sur la même tarification contre 16% pour les banques internationales.

3-inciterchangement

Seules 20% des banques ont décidé d'accompagner leurs clients à l'aide d'une campagne d'information et de sensibilisation.

4-prolongationFax

Aucune banque ne souhaite arrêter définitivement le service Fax. En revanche, des solutions alternatives sont proposées pour réduire ce service.

Il ressort de cette enquête que 80% des banques interrogées proposent au moins une alternative au fax à leurs clients, majoritairement la signature disjointe à travers un portail de web banking (à 45 %). L'avantage est qu'il permet au client n'ayant jamais souscrit à une offre de télétransmission non-signée de conserver son traitement habituel. Par contre, il oblige celui-ci à ouvrir un abonnement web banking, si ce n'était déjà fait, et à modifier ses process.

Certaines banques proposent également comme seconde alternative au fax le passage à EBICS TS (à 27,3 %), entièrement STP mais légèrement plus coûteux.

On peut enfin s'étonner que 18% des banques interrogées ne proposent aucune alternative à leurs clients.

Rappelons qu'à deux semaines de l'entrée en vigueur de la recommandation du CFONB, l'abandon du fax de confirmation peut impacter des processus en place depuis de nombreuses années chez les clients, et nécessitent un accompagnement, un effort de communication et une conduite du changement qui restent peut-être encore à instruire.

 

 

^ Haut de page