Citizen Can

Français

Savez-vous d’où vient le terme « Payer en monnaie de singe » ?

D'où provient l'expression « payer en monnaie de singe » ?

monnaiedesinge_599x224

Cela faisait longtemps que je n’avais pas partagé avec vous mon intérêt pour l’origine des expressions. Penchons-nous sur l’une d’elle :

Pourquoi dit-on « Payer en monnaie de singe » ?

Certains pensent que "payer en monnaie de singe" veut dire : payer en fausse monnaie pour monnaie imitée, monnaie singée. Et bien non, l’histoire est toute autre…

Cette locution évoquait à l'origine un paiement en nature. Selon les livres des métiers du 13ème siècle, lorsque le roi Louis IX décida d’instaurer un péage à l’entrée du pont qui enjambait la seine entre Paris et l’île de la Cité, les habitants de la capitale devait alors s’acquitter de quatre deniers pour pouvoir traverser. Le règlement prévoyait des exemptions pour certains métiers. Ainsi, les jongleurs, les acrobates ou les montreurs de singes qui se rendaient sur l'île pour y donner des spectacles pouvaient passer gratuitement. Mais, pour cela, ils devaient prouver à la personne chargée de récupérer la taxe qu'ils étaient bel et bien saltimbanques : ils devaient donc réaliser un petit tour, une acrobatie, un numéro de jonglerie ou un numéro avec leur singe.

Ainsi, plutôt que de payer en monnaie sonnante et trébuchante, ils pouvaient payer en pirouettes, plaisanteries, tours de passe-passe ou grimaces (dignes du singe) pour acquitter le droit sans bourse délier, afin de distraire et amadouer les gardes. Un grand nombre d’auteurs ont alors utilisé la formule « payer en monnaie de singe » et François Rabelais ne fut pas le dernier, notamment dans le Quart Livre publié en 1552, à s’en servir.

De cette tradition est restée l’expression encore utilisée de nos jours « payer en monnaie de singe » pour signifier que l’on paye avec de la fausse monnaie ou en paroles moqueuses. Par extension, payer en monnaie de singe revient à dire que la monnaie utilisée n'a aucune valeur. Aujourd’hui, l’expression signifie se moquer, faire des plaisanteries au lieu de payer, payer en fausse monnaie ou en paroles moqueuses à l’adresse du débiteur. Une pirouette digne du singe...


Christine NEVEU - Juillet 2013

^ Haut de page